Origines du logotype Publicitem

En matière de « branding », l’immédiateté dans la perception d’un logotype et un slogan évocateur, et facile à retenir, permettent de gagner des places vis-à-vis de la concurrence en se démarquant

Logo Publicitem agence au trèfle à quatre feuilles

Le logotype de Publicitem

Si vous n’avez pas encore mémorisé le terme Publicitem, laissez-nous vous éclairer : ça s’écrit « publicité », sans accent, collé à un « m ». Le site : rajoutez un point pro, comme pour les professionnels.

Nous voulions donc que le nom d’enseigne soit la raison d’exister de ce verbe qu’est « publicitem ». L’agence Publicitem vient en 2021 pour la première fois depuis sa création en 2010 de changer son logo. Nous avons abandonné le rouge pour le vert, virement important pour nous, je me dois de le confesser, pour évacuer finalement toute ambiguïté par rapport à d’autres insignes. Mais nous avons gardé le « m » pour le démultiplier cette fois-ci et représenter l’idée de déclinaison/répétition comme nous sommes amenés à publier un même post sur les différents réseaux sociaux par exemple, ou tout simplement de leitmotiv, un élément graphique qui se répète. Nous avons retenu un procédé « rosace » pour aboutir à la schématisation d’un trèfle à quatre feuilles. Notre insigne porte chance à qui sait faire appel à nos services, vous le verrez par notre implication et application.

Dans le logotype de notre agence, nous ne voulions pas directement d’effets, ni dégradé, ni une palette de couleur étendue. Nous avons donc recouru à un traitement en flat design, largement plébiscité par les communicants.

Vous avez noté que publicitem est un verbe, comme dit plus haut, et nous l’avons déposé à l’INPI sous le numéro 4751615. Eh oui, en portugais, publicitem a sa page : https://en.wiktionary.org/wiki/publicitem c’est la troisième personne, au pluriel, au présent subjonctif du verbe « publicitar », ou également à l’impératif. Il n’en fallait pas moins pour nous convaincre de prendre « Publicitem » comme raison sociale, d’autant plus qu’il y a le mot « publicité » en toutes lettres dans ce terme.

Alors quid du premier « i » de Publicitem ? Par souci d’équilibre dans les capitales et de gris typographique, nous avons fait le choix de le représenter en surrelèvement pour le rapprocher du L qui introduisait une cassure dans le rythme du fait de cette large zone vide. Voilà qui est comblé, et nous aussi ! Bien sûr, la typo a bien respecté tous les overshoots et l’équilibrage a été fait main.

Dans notre brief, il était primordial de créer une harmonie entre insigne et raison sociale donc en jouant sur des épaisseurs de traits équivalents. Mission réussie, l’impact visuel est bien balancé entre les deux éléments.

Le logotype Publicitem est composé de deux fontes, un peu comme celui de la ville de Strasbourg. Nous avons également fait ce choix-là pour rompre avec la monotonie des nombreuses lettres composant notre nom d’enseigne et créer également un léger point focus en fin de mot, une petite mise en exergue sans pour autant écorcher la lecture. La première partie se base sur du lettrage sur mesure, une police sans empâtement. Et la lettre finale est en Arial, très classique, qui n’est d’autre qu’un oméga minuscule inversé. L’oméga inversé était une simple évocation d’un cœur au bas tronqué. On parle bien d’évocation, sans le faire figurer entièrement. Complété par un slogan positif et volontaire « Et communique-toi », puisque Publicitem propose des services de publication print et web, nous nous plaçons résolument dans le registre de l’amour de la communication et d’un rendu en toute authenticité.

À ce propos, si vous cherchez un travail bien fait, n’hésitez pas à nous contacter pour rejoindre nos clients pleinement satisfaits !

La mascotte

En 2015, nous avions fait le choix de personnifier l’entité « Publicitem », qui résonnait un peu pour nous comme un prénom, en lui ajoutant la figuration d’une petite fée d’inspiration presque « disnéenne », une mascotte. Pour tout vous dire, elle est d’inspiration rock également : nous adorons le groupe Pixies depuis plus de trente ans et le choix du nom du groupe étonne/détonne en face des guitares électriques. On aime. Chez nous, la notion de fée que nous cherchons à mettre en avant ramène aux doigts de fée qu’ont nos graphistes pour illustrer vos publications. On est en pleine allégorie. Nous recherchions un personnage sympathique qui pourrait rajouter un habillage d’une page à l’autre sur notre site internet, comme un leitmotiv pour répondre à la photographie de la gigantesque abeille CMYK (cyan magenta yellow black) qui rappelle au travail d’édition et l’impression sur rotative en offset, en page d’accueil. Avec ces deux clins d’œil graphiques, le design en forme de paysage de notre site internet forme un micro-environnement comme nous concevons notre agence.

Sauf que la mascotte a fini par nous lasser, voyant une agence de marketing nous piquer le concept, on a fini par la détester, l’agence y comprise :)

Et pour finir, nous avons pris la mouche, et l’abeille, elle aussi, s’est envolée !

 
Insigne Publicitem et sens

L’insigne de Publicitem créé en 2010 en même temps que le logo représente, par un oméga minuscule inversé, la lettre m. À droite, nous avons représenté la partie manquante à un cœur comme notre agence de communication qui vous complète en congruence.

Insigne comparaison 2

L’insigne de Publicitem en transparence comparé à l’arche décorative de Mc Donald’s.

Insigne comparaison 3

À gauche : la marque Alsace créée en 2012 représentant un A majuscule rappelle un·e bretzel. À droite : le phi de la France Insoumise créé en 2016.

Oui, publie si t’aimes

À gauche : OUI.sncf, anciennement Voyages-sncf.com à partir de décembre 2017. À droite : notre slogan date de 2010 et notre dépôt de marque à l’INPI. C’est un jeu de mots entre nom d’enseigne et une phrase signifiante relatant nos services.


Il y a autant de ressemblance entre un tricératops (saurien) et un rhinocéros (mammifère) qu’entre l’arche de McDonald’s et l’insigne de Publicitem. C’est ce qui s’appelle la convergence évolutive (ou homoplasmie) pour le choix de la Nature se portant sur des cornes défensives. Dans notre cas, on peut parler plus ou moins de convergence graphique et admettre qu’un cœur tronqué représentant une lettre m ne peut que ressembler à un viaduc resserré à la base. Pour les autres éléments comme la marque Alsace ou Oui.Sncf, et bien nous vous promettons que nous n’avons pas eu recours à notre DeLorean et Marty McFly pour faire un « Retour vers le futur ».